Évolution des paysages viticoles champenois : corrélations entre les paramètres historiques, humains et naturels dans le secteur de la Montagne de Reims
2011
Anne Combaud, Jeanne Cornuet, Dominique Pargny et Alain Marre

Extrait de : "Le Paysage d'aujourd'hui à hier, d'hier à aujourd'hui (édition électronique)"
Sous la direction de Jean-René Trochet
135e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Neuchâtel, 2010
Textes de Aziz Ballouche, Egle Barone Visigalli, Françoise Bayard, Marc Benoît, Delphine Bousquet, Martine Camiade, Anne Combaud, Jeanne Cornuet, Benjamin Dolfo, Mustapha El Hannani, Faïza Khebour Allouche, Fabien Knittel, Jean-Pierre Lacombe-Massot, Sylvie Le Clech-Charton, Alain Marre, Dominique Pargny, Adrien Plassais, Aude Nuscia Taïbi, Yves Truel, Jean-Roger Wattez
2011
p. 67-80
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Selon le Conseil international des monuments et des sites, les paysages culturels viticoles sont définis comme des paysages où l’homme connaît l’environnement auquel il adapte son mode de culture. Nous avons voulu tester cette corrélation entre les facteurs naturels et l’organisation spatiale des rangs de vigne sur le vignoble historique de Champagne. Afin de réaliser cette analyse, l’ensemble des paramètres ont été cartographiés sous un système d’information géographique (SIG). Le secteur retenu est celui du vignoble de Montagne, défini dans les ouvrages des XVIIIe et XIXe siècles comme un secteur qualitatif. L’organisation spatiale des rangs de vigne est comparée entre deux dates du XXe siècle afin de tester la pérennité des directions des rangs de vigne. L’analyse démontre que c’est essentiellement le relief, la microtopographie et la ligne de plus grande pente qui influent sur le choix de la direction des rangs de vigne.