Le pape Léon XIII et la relance en France du « saint voyage » à Compostelle : les réactions dans les diocèses de France
2012
Micheline Mouradian

Extrait de : "Le Pèlerinage de l'Antiquité à nos jours (édition électronique)"
Sous la direction d'André Vauchez
130e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, La Rochelle, 2005
Textes de Claude Bouhier, Diane Carron, Nicolas Champ, Andrée Dagorne, Laurent Durnecker, Jean Flouret, Pierre-Gilles Girault, Florence Mouchet-Chaumard, Gilberte Genevois, Humbert Jacomet, Sylvie Miaux, Louis Mollaret, Micheline Mouradian, Renaud Mousty, Denise Péricard-Méa, Adeline Rucquoi, Annie Saunier, Mary Sainsous, Jean-Pierre Sodini, Hervé Terral
Éditions du CTHS
2012
p. 193-208
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Les pèlerinages à Compostelle avaient pratiquement disparu au XIXe siècle. Mais en 1879, les reliques de saint Jacques le Majeur sont redécouvertes à Compostelle. Dans sa lettre apostolique Deus Omnipotens de novembre 1884, le pape Léon XIII officialise leur reconnaissance et appelle l’ensemble du clergé à en faire la publication. Il invite les chrétiens à entreprendre des pèlerinages au tombeau, apportant un appui décisif au renouveau de Compostelle dont nous vivons aujourd’hui les lointaines conséquences.
Comment les diocèses de France ont-ils réagi à ce texte ? Beaucoup d’évêques ont publié des lettres pastorales à cette occasion. Ont-ils pour autant relancé les pèlerinages à Compostelle ? Ont-ils répondu à la proposition de pèlerinages alternatifs faite par Léon XIII ? La recherche permet de répondre à ces questions. L’étude apporte également des éléments d’information sur la variation des réponses en fonction des régions.