Les pèlerinages de la Charente-Inférieure au XIXe siècle (1801-1914) entre restauration et création
2012
Nicolas Champ

Extrait de : "Le Pèlerinage de l'Antiquité à nos jours (édition électronique)"
Sous la direction d'André Vauchez
130e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, La Rochelle, 2005
Textes de Claude Bouhier, Diane Carron, Nicolas Champ, Andrée Dagorne, Laurent Durnecker, Jean Flouret, Pierre-Gilles Girault, Florence Mouchet-Chaumard, Gilberte Genevois, Humbert Jacomet, Sylvie Miaux, Louis Mollaret, Micheline Mouradian, Renaud Mousty, Denise Péricard-Méa, Adeline Rucquoi, Annie Saunier, Mary Sainsous, Jean-Pierre Sodini, Hervé Terral
Éditions du CTHS
2012
p. 219-236
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Région réputée indifférente sur un plan religieux, la Charente-Inférieure voit pourtant, au cours du XIXe siècle, se mettre ou remettre en place plusieurs pèlerinages – notamment dédiés à saint Eutrope, la Vierge et aux prêtres déportés sous la Révolution – qui la font participer à une échelle modeste au vaste renouveau de cette pratique religieuse en ces temps de restauration catholique. Prenant leur essor à partir du milieu du siècle, les pèlerinages diocésains sont d’une grande importance et ont une histoire chaotique. En partant de la presse et des documents conservés par l’administration diocésaine, un tableau d’ensemble de ces pèlerinages est dressé. Les circonstances de leur lancement sont ensuite analysées en étudiant tant leur légitimation historique que le rôle qu’y jouèrent clercs et laïcs. Enfin, en abordant la question de leur importance relative ainsi que les aménagements qu’ils suscitent, nous tentons de proposer quelques éléments d’explication quant aux raisons de leur succès ou insuccès.