Le paysage des vues figurées (XIVe-XVIe siècles)
2012
Juliette Dumasy

Extrait de : "Les Outils de représentation du paysage (édition électronique)"
Sous la direction de Cécile Souchon
135e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Neuchâtel, 2010
Textes de Stéphane Blond, Charles-André Buffet, Colette Bourrier-Reynaud, Juliette Dumasy, Jean-Yves Guillaumin, François Legouy, Yvonne-Hélène Le Maresquier-Kesteloot, Anne-Gaël Noussan, Mauricio Onetto Pavez, Diana Ospina, Monique Pelletier, Judicaël Petrowiste, Cécile Souchon, Ilona Woronow.
Éd. du CTHS
2012
p. 87-99
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Les vues figurées sont des cartes illustrées à grande échelle, qui ont été réalisées à l’occasion de procès sur des limites de juridiction, des droits fonciers ou fiscaux, et/ou par volonté d’enregistrement et d’affirmation de ces mêmes droits sur une région ou un territoire. Les premières apparaissent en France au XIVe siècle, et se multiplient aux XVe et XVIe siècles. À mi-chemin entre la carte et le tableau, entre la représentation stylisée et le détail réaliste, elles donnent à voir, au sens littéral, le paysage rural et urbain, à travers la représentation de l’hydrographie, de l’habitat, du relief, du parcellaire, des réseaux viaires, etc., sans oublier le « paysage institutionnel », celui des limites de propriété ou de juridiction. Elles offrent aussi un éclairage sur la manière dont les réalités spatiales étaient perçues, représentées et enregistrées par les autorités judiciaires, seigneuriales et/ou étatiques.