« Descriptions » de Paris et documents fonciers : la ville du XVe siècle restituée
2012
Yvonne-Hélène Le Maresquier-Kesteloot

Extrait de : "Les Outils de représentation du paysage (édition électronique)"
Sous la direction de Cécile Souchon
135e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Neuchâtel, 2010
Textes de Stéphane Blond, Charles-André Buffet, Colette Bourrier-Reynaud, Juliette Dumasy, Jean-Yves Guillaumin, François Legouy, Yvonne-Hélène Le Maresquier-Kesteloot, Anne-Gaël Noussan, Mauricio Onetto Pavez, Diana Ospina, Monique Pelletier, Judicaël Petrowiste, Cécile Souchon, Ilona Woronow.
Éd. du CTHS
2012
p. 101-119
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

L’historien médiéviste souffre du manque d’images lorsqu’il aborde la notion de paysage. Il lui reste néanmoins la possibilité de reconstruire et de restituer l’espace à partir de sources manuscrites, littéraires et iconographiques.
Paris constitue un terrain d’expérience privilégié. Les sources foncières produites par les établissements religieux pour la gestion de leur temporel renseignent sur le parcellaire, la physionomie du bâti et son état. Les miniatures colorent et animent ces représentations abstraites, les plans gravés du XVIe siècle les localisent. Les « descriptions » ou « éloges » élèvent du sol à la réflexion savante sur la ville-capitale du puissant royaume de France, sur ses fonctions et ses richesses.
La confrontation de ces sources, qui donnent chacune son « image » de Paris, entre ville idéale et réelle, montre leur complémentarité et aide à restituer l’espace perçu et vécu par le Parisien de la fin du Moyen Âge.