L’empreinte du commerce sur le paysage urbain. Une vue figurée du Bourg de Rodez de la fin du Moyen Âge (à paraître)

 
Judicaël Petrowiste

Extrait de : "Les Outils de représentation du paysage (édition électronique)"
Sous la direction de Cécile Souchon
135e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Neuchâtel, 2010
Textes de Stéphane Blond, Charles-André Buffet, Colette Bourrier-Reynaud, Juliette Dumasy, Jean-Yves Guillaumin, François Legouy, Yvonne-Hélène Le Maresquier-Kesteloot, Anne-Gaël Noussan, Mauricio Onetto Pavez, Diana Ospina, Monique Pelletier, Judicaël Petrowiste, Cécile Souchon, Ilona Woronow.
Éd. du CTHS
2012
p. 121-135
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
Édition électronique, texte vendu en PDF
commander le PDF [prix : 3,00 €]
Les sources le soulignent abondamment : la prospérité du royaume de France, dans les dernières décennies du XVe siècle, serait en grande partie fondée sur le dynamisme de son commerce. Ce constat rend d’autant plus frustrant le peu d’intérêt des sources iconographiques de l’époque pour les infrastructures marchandes des villes, lieux d’échanges par excellence. Dans le cas du Bourg de Rodez, un abondant matériau documentaire d’origine municipale délivre heureusement de précieuses informations sur la nature, l’aspect et la place des équipements commerciaux en milieu urbain dans les années 1490. Cet ensemble est dominé par l’exceptionnelle vue figurée du Bourg, qui permet d’approcher in visu le dispositif commercial local. Réalisée à l’occasion d’un procès sur la tenue des foires, elle rend manifeste la tension entre le foisonnement marchand et le souci de maîtrise de l’espace commercial des édiles.