Perception du paysage médiéval à travers les délimitations des territoires : le cas du secteur oriental du Campo de Calatrava (Espagne)
2012
Clara Almagro Vidal

Extrait de : "Le Paysage rural au Moyen Âge (édition électronique)"
Sous la direction de Christian Guilleré
135e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Neuchâtel, 2010
Textes de Clara Almagro Vidal, Alain Corbellari, Vincent Corriol, Camille Fabre, Pierre Gresser, Pierre-Henri Guittonneau, Thomas Labbé, Dominique Laurent, Yannick Miras, Violaine Nicolas, Frédéric Surmely
Éd. du CTHS
2012
p. 67-78
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

L’objectif de cette étude est de montrer la richesse informative et les possibilités d’analyse qu’offrent les documents de délimitations territoriales, en utilisant comme exemples ceux du XVe siècle toujours conservés pour certaines villes du secteur oriental du Campo de Calatrava (Ciudad Real, Espagne). Dans ce sens, les témoignages documentaires de la configuration et de la délimitation des espaces propres des populations médiévales sont une source très riche pour ce type d’analyse. Le processus de définition d’un espace propre était une action importante pour les communautés sur lequel elles étaient installées, de même que les références qui y sont contenues reflètent une certaine perception de l’espace, de ses composants et de ses ressources. Ainsi, les éléments qui sont contenus dans ces textes peuvent être très révélateurs du paysage végétal, de la configuration, des usages et de la présence d’éléments du paysage.