Un élément original du paysage rural en Franche-Comté aux XIVe et XVe siècles : les étangs des comtes de Bourgogne
2012
Pierre Gresser

Extrait de : "Le Paysage rural au Moyen Âge (édition électronique)"
Sous la direction de Christian Guilleré
135e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Neuchâtel, 2010
Textes de Clara Almagro Vidal, Alain Corbellari, Vincent Corriol, Camille Fabre, Pierre Gresser, Pierre-Henri Guittonneau, Thomas Labbé, Dominique Laurent, Yannick Miras, Violaine Nicolas, Frédéric Surmely
Éd. du CTHS
2012
p. 107-116
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Créée dans la première moitié du XIVe siècle par Eudes IV, duc-comte de Bourgogne de 1330 à 1349, la gruerie nous a laissé une très riche documentation financière portant sur les eaux et forêts jusqu’en 1490. En ce qui concerne les propriétés aquatiques des princes, les étangs y sont majoritairement représentés par rapport aux cours d’eau. L’exploitation des comptes permet de dresser la carte des réserves piscicoles dans l’espace comtois et d’en connaître les sites, certains plans d’eau ayant survécu jusqu’à nos jours. Par ailleurs, la documentation autorise à se faire une idée précise des éléments constitutifs des étangs, les chaussées et les retenues d’eau contrastant avec l’environnement parfois boisé des réserves piscicoles. La volonté de Charles le Téméraire, décidant de créer une série d’étangs au nord du comté de Bourgogne, dans la région actuellement appelée « des mille étangs », mérite d’être soulignée. Cette approche reposant sur une documentation d’exception permet de comparer les données du Bas Moyen Âge avec celles du début du XXIe siècle.