Ethnographie d’une construction spatiale et paysagère.
Quand une association de jeunes nettoie l’environnement - 2012
Coline Morice

Extrait de : "Analyse culturelle du paysage : le paysage comme enjeu (édition électronique)"
Sous la direction de Sergio Dalla Bernardina ; 135e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Neuchâtel, 2010

Sergio Dalla Bernardina, Typhaine Cann, Christine Romero, Coline Morice, Shantala Morlans, Sylvie Baron, Florence Ménez, Catherine Caille-Cattin, Jan Berting, Aitzepa Leizaola, Miren Egana, Matteo Rivoira

Paris, éditions du CTHS
2012
p. 29-38

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

La récupération des déchets au sein de l’environnement, envisagée telle une construction culturelle, autorise l’ethnologue à visiter la notion de paysage. Une étude menée auprès d’une association de jeunes qui organise de grands nettoyages dans les Alpes-Maritimes a permis de soulever différents mécanismes sociaux à grande portée anthropologique. Entre environnement et paysage, cette action engage ces jeunes au sein d’un processus dynamique à plusieurs niveaux : émotionnel et sensitif, historique et temporel, spatial et territorial. Cet article propose d’analyser dans les grandes lignes l’ethnographie de ce contexte afin de dégager les éléments sous-jacents de leurs intérêts, de leurs intentions et de leurs logiques d’action, à l’intérieur de ce processus. Le paysage, ici marqué par la présence de déchets, devient le lieu d’expression d’une situation symptomatique. C’est donc la mise en scène et la mise en pratique du système de valeur qu’ils construisent que nous souhaitons interpréter.