Le spectacle de la marée noire : un regard ambigu sur la transformation du paysage
2012
Florence Ménez

Extrait de : "Analyse culturelle du paysage : le paysage comme enjeu (édition électronique)"
Sous la direction de Sergio Dalla Bernardina ; 135e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Neuchâtel, 2010

Sergio Dalla Bernardina, Typhaine Cann, Christine Romero, Coline Morice, Shantala Morlans, Sylvie Baron, Florence Ménez, Catherine Caille-Cattin, Jan Berting, Aitzepa Leizaola, Miren Egana, Matteo Rivoira

Paris, éditions du CTHS
2012
p. 58-70

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Dans quelle mesure un événement brutal comme une marée noire transforme-t-il la perception du paysage ? Les côtes « sauvages » du littoral breton le seraient-elles autant sans le naufrage de l’Amoco Cadiz qui, en 1978, transfigura durant quelques mois le rivage du Finistère nord ? La réhabilitation des paysages souillés par la pollution suit un processus symbolique qui permet de penser la rupture et de la « réparer ». Consacrée aux stratégies discursives, textuelles et iconographiques élaborées par les populations concernées, cette recherche met à jour une « réinvention » du paysage qui, esthétisé dans un premier temps, devient l'objet d'une revendication identitaire. En toile de fond : des riverains bretons, attachés à leur territoire et forçant leurs traits, contre les sociétés pétrolières multinationales.