Une région entre terre et mer : la destinée du paysage de la Zélande
2012
Jan Berting

Extrait de : "Analyse culturelle du paysage : le paysage comme enjeu (édition électronique)"
Sous la direction de Sergio Dalla Bernardina ; 135e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Neuchâtel, 2010

Sergio Dalla Bernardina, Typhaine Cann, Christine Romero, Coline Morice, Shantala Morlans, Sylvie Baron, Florence Ménez, Catherine Caille-Cattin, Jan Berting, Aitzepa Leizaola, Miren Egana, Matteo Rivoira

Paris, éditions du CTHS
2012
p. 84-97

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

L’estuaire de l’Escaut en Zélande (Pays-Bas) représente une vaste région où rien ne semble constant et bien défini. La Zélande était déjà habitée avant l’arrivée des Romains comme en témoigne le culte de la déesse Nehalennia – une déesse régionale – qui protégea les voyageurs sur leur route vers l’Angleterre.
L’histoire de la Zélande est depuis des siècles une histoire de la lutte contre les menaces de la mer et de la poldérisation. Mais depuis quelques années cette province des Pays-Bas est confrontée à un projet de « dépoldérisation » du polder de Hedwige. Ce projet réclamé par les Flamands, à pour objectif d’agrandir le port d’Anvers afin de le rendre plus compétitif face à Rotterdam. Comment réagit-on à cette idée qui va à l’encontre d’une longue tradition ?