La Meurthe : du risque environnemental au paysage
2012
Sylvie Salles

Extrait de : "Les Paysages de l'eau (édition électronique)"
Sous la direction de Gérard Joly
135e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Neuchâtel, 2010
Textes de Aomar Akerraz, M’Hamed Alilou, Dominique Andrieu, Rachid Arharbi, Régis Barraud, Véronique Brouquier-Reddé, Cyril Castanet, Rita Compatangelo-Soussignan, Hervé Davodeau, Stéphane Desruelles, Sylvain Dournel, Marie-Anne Germaine, Jean-Baptiste Houal, Éliane Lenoir, David Montembault, Bertrand Sajaloli, Sylvie Salles, Sylvie Servain-Courant, Marija Stankovska-Tzamali, Apolline Taillade, Jean-Louis Yengué
Éditions du CTHS
2012
p. 51-59
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Cet article aborde les évolutions contemporaines de la « réinvention » des paysages de rivière en lien avec le développement des enjeux environnementaux. L’aménagement des rives de la Meurthe, à Nancy, est révélateur de ces évolutions. Généralement associée à une problématique de valorisation des fronts d’eau dans un secteur industriel en déclin, cette reconquête prend une valeur particulière dans une ville qui s’est développée, jusqu’à la première moitié du XXe siècle, en retrait de la rivière et de ses crues. C’est justement la dernière crue, celle de 1983, qui a motivé l’aménagement conjoint de la rivière et des quartiers riverains. Ici, les travaux hydrauliques ont redessiné le paysage des bords de Meurthe. Ils ont aussi permis d’« apprivoiser » les représentations du risque qui lui était associé. Ce paysage, peu valorisé et fragilisé par les mutations économiques, a ainsi trouvé un lien avec la rivière, tant en termes de qualité environnementale, de biodiversité que de valeur d’usage. La manière dont se modèle ce paysage de rivière interroge les processus de création de valeur dans une relation entre paysage et environnement qui semble avoir envahi le champ de l’aménagement.