Hauts-fourneaux et forges dans les paysages peints du XVIe siècle
2012
Danielle Arribet-Deroin

Extrait de : "Métiers et statuts sociaux : les représentations (édition électronique)"
Sous la direction de Dominique Barjot et Christophe Réveillard
132e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Arles, 2007
Textes de Danielle Arribet-Deroin, Séverine Ferraro, Régis Huguenin, Emmanuelle Humblot-Corbel, Jung-In Kim, David Lamoureux, Frédéric Maguet, André Marbach, Pascal Raggi
Éditions du CTHS
2012
p. 27-49
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Les premières images détaillées de la métallurgie du fer sont l’œuvre de plusieurs peintres des Pays-Bas méridionaux à partir des années 1540 : Henri Bles, Lucas et Marten Van Valckenborch, Jan Brueghel et Remigio Cantagallina notamment. Ces artistes, en figurant dans des paysages des usines à fer composées d’un haut-fourneau et d’une forge (ou affinerie), décrivent le procédé indirect d’élaboration du fer. Afin d’évaluer la fiabilité des représentations, il est nécessaire d’établir un corpus complet qui exclut les non-ferreux et révise la liste traditionnelle des artistes ayant traité de ce sujet. Il est alors possible de s’interroger sur les destinataires des tableaux produits en série afin de tenter de comprendre les déclinaisons d’un même thème. Malgré la mise en évidence de stéréotypes, il est indubitable que les représentations découlent d’une observation d’après nature et que les peintres connaissaient le travail des forgerons. La confrontation avec d’autres sources (traités techniques et documents archéologiques notamment) permet de confirmer la valeur documentaire et la cohérence de ces peintures.