Giuseppe Magnavacca (1639-1724) « pittor bolognese » dans le miroir de ses correspondants français
2012
Sandra Costa

Extrait de : "La biographie d'artistes (édition électronique)"
Sous la direction de Dominique Poulot ; 134e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Bordeaux, 2009

Françoise Gatouillat, Jean René Gaborit, Aude de Vogüé, Raphaëlle Baume, Laurence Danguy, Myriam Juan, Sandra Costa, Eva Bouillo, Laurence Machet, Michèle Pallier, Muriel Laharie, Frédérique Dubard de Gaillarbois

Paris, Éditions du CTHS
2012
p. 69-81
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Giuseppe Magnavacca fut un peintre médiocre qui, grâce à ses qualités d’expert d’art et à sa réputation d’honnête homme, gagna la confiance d’un vaste réseau européen de collectionneurs. Des savants français, comme les célèbres François de Camps et Charles Patin, entretinrent une longue correspondance avec l’artiste qui fut aussi membre de l’illustre Accademia Clementina. Ces lettres, encore inédites, mettent en lumière des détails jusqu’ici inconnus de la vie et de l’activité de Magnavacca et apportent de nouveaux éléments de connaissance sur la pratique des collections au xviie siècle.