Thomas Wedgwood, entre clair et obscur
2012
Laurence Machet

Extrait de : "La biographie d'artistes (édition électronique)"
Sous la direction de Dominique Poulot ; 134e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Bordeaux, 2009

Françoise Gatouillat, Jean René Gaborit, Aude de Vogüé, Raphaëlle Baume, Laurence Danguy, Myriam Juan, Sandra Costa, Eva Bouillo, Laurence Machet, Michèle Pallier, Muriel Laharie, Frédérique Dubard de Gaillarbois

Paris, Éditions du CTHS
2012
p. 95-101
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Fils cadet du plus célèbre céramiste anglais du xviiie siècle, Thomas Wedgwood est porteur d'un patronyme et d'un héritage illustres dont il cherchera toute sa vie à se démarquer. Il emploie en effet sa courte existence non pas à poursuivre l'œuvre paternelle, mais au contraire à la fuir. Il se consacre notamment à des recherches scientifiques portant sur ce qui ne s'appelle pas encore la photographie. Cette communication, à travers un examen de la vie de Thomas Wedgwood, se propose de déterminer quelle fut la portée réelle de ses travaux. Les motifs qui peuvent expliquer l'intérêt de Thomas Wedgwood pour la photographie seront examinés. Enfin, cet article analysera les raisons qui font que Thomas Wedgwood ne figure pas au panthéon des grands inventeurs avant de remettre en cause sa relative obscurité.