Dire la guerre, dire la paix dans le contexte de la campagne d’Espagne : le discours proposé dans le Journal de l’Empire (septembre 1808)
2012
Stéphane Soupiron

Extrait de : "Faire la guerre, faire la paix : approches sémantiques et ambiguïtés terminologiques (édition électronique)"
Sous la direction d'Isabelle Chave
136e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Perpignan, 2011
Textes de Cécile Becchia, Jean-Paul Callède, Typhaine Cann, Catherine Chadefaud, François Clément, Christian C. Emig, Christiane Gachignard, Alexandra Gallo, Jean-Marcel Goger, Bruno Guérard, Pierre Larcher, Jérôme Louis, Élisabeth Malamut, Christophe Masson, Philippe Mauget, Jacques Puyaubert, Laurent Quisefit, Jean-François de Raymond, Stéphane Soupiron
Éditions du CTHS
2012
p. 51-62
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

À travers une analyse du discours présenté dans la presse impériale, notamment à partir du quotidien le Journal de l’Empire, dans le contexte délicat de la campagne d’Espagne (1808), il est possible d’étudier les procédés de justification de la guerre. L’affrontement guerrier est notamment motivé par la promesse de la paix. Dans la propagande napoléonienne, la condition préalable de la paix est la « guerre juste ». S’il y a un paradoxe dans le fait de déclencher un conflit tout en ayant la paix pour horizon d’attente, la raison en est simple. Alors que l’offensive est menée par la France, le conflit est présenté dans les journaux comme une guerre défensive et préventive, dont la finalité est de sauver les intérêts de la France et de préserver la paix en Europe. De plus, alors que les « affaires d’Espagne » sont à replacer dans le cadre du conflit franco-anglais, ceci permet de montrer que le discours de Napoléon reprend vis-à-vis d’Albion des idées chères au XVIIIe siècle, notamment la nécessité, formulée par Kant, d’une guerre contre l’Angleterre pour réaliser l’union générale du continent et la paix universelle. L’objectif de cet article est de montrer comment le concept de guerre juste est présenté, étayé et défendu, et comment il sert de point d’ancrage à une démonstration plus générale : la nécessité d’un conflit pour conquérir la paix.