La négociation permanente : clé de la paix et de la guerre
2012
Jean-François de Raymond

Extrait de : "Faire la guerre, faire la paix : approches sémantiques et ambiguïtés terminologiques (édition électronique)"
Sous la direction d'Isabelle Chave
136e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Perpignan, 2011
Textes de Cécile Becchia, Jean-Paul Callède, Typhaine Cann, Catherine Chadefaud, François Clément, Christian C. Emig, Christiane Gachignard, Alexandra Gallo, Jean-Marcel Goger, Bruno Guérard, Pierre Larcher, Jérôme Louis, Élisabeth Malamut, Christophe Masson, Philippe Mauget, Jacques Puyaubert, Laurent Quisefit, Jean-François de Raymond, Stéphane Soupiron
Éditions du CTHS
2012
p. 147-153
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Le conflit apparaît depuis Héraclite comme la loi du monde et l’histoire montre l’inopérance des projets de paix perpétuelle. La seule voie s’avère la diplomatie en sa fonction centrale : la négociation pour la promotion par chacun de ses intérêts, qui doit tenir compte de ceux des autres, de la réalité des forces et des relations, suivant une vigilance continuelle. Le sens de la négociation permanente a été donné par le cardinal de Richelieu au milieu du XVIIe siècle avant les congrès de Westphalie qui l’illustrèrent : « Négocier sans cesse, ouvertement ou secrètement, en tous lieux, encore même qu’on n’en reçoive pas un fruit présent, et que celui qu’on en peut attendre à l’avenir ne soit pas apparent, est chose tout à fait nécessaire pour le bien des États. » (F. Hildesheimer (éd.), Testament politique de Richelieu, part. 2, chap. VI, p. 265.) La négociation permanente s’avère la seule clé pour ouvrir une paix durable, éviter ou abréger la guerre, comme l’illustrent la diplomatie des États, des organisations internationales, des communautés, les réunions régionales et mondiales dans l’ensemble des champs où elle a pris une importance déterminante.