Faire la guerre, la paix et... des affaires. Un entrepreneur catalan dans la Première Guerre mondiale
2012
Nathalie Cabanas

Extrait de : "Commerce et économie dans la guerre et la paix (édition électronique)"
Sous la direction de Jean Duma
136e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Perpignan, 2011

Jean Duma, Laure Gevertz, Olivier Caporossi, Robert Chamboredon, Christophe Gobert, Boris Deschanel, Nathalie Cabanas
Paris, Éditions du CTHS
2012
p. 63-74
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Joseph Sans, entrepreneur textile d’une commune frontalière des Pyrénées-Orientales, fut confronté à des difficultés en 1914. La mobilisation d’une partie de sa main-d’œuvre, les difficultés d’approvisionnement en charbon, en matières premières, en produits tinctoriaux et enfin la frilosité bancaire furent de solides motifs d’inquiétude. Cependant, le redémarrage de la demande en tissus solides pour espadrilles qui était sa spécialité ainsi que des commandes militaires firent repartir l’activité. Alors que les maisons du département peinaient à fabriquer du tissu en quantité suffisante, l’entrepreneur se tourna vers Barcelone afin d’y acquérir le textile nécessaire. Joseph Sans avait été formé dans sa jeunesse dans le Principat de Catalogne, sur les conseils d’un oncle qui y avait fait fortune. Devenu un notable dans son département des Pyrénées-Orientales, il se tournait à nouveau vers l’Espagne afin de faire des affaires et ce, avec l’assentiment de l’État.