Guerriers et négociateurs de paix : les ordres religieux militaires du Moyen Âge
2012
Kristjan Toomaspoeg

Extrait de : "Médiation, paix et guerre au Moyen Âge (édition électronique)"
Sous la direction de Michel Sot
136e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Perpignan, 2011
Textes de Michel Balard, Daniel Chaubet, Franck Collard, Anne-Marie Eddé, Mathilde Hallot-Charmasson, Marion Foucher, Jean-Loup Lemaitre, Valérie Menès-Redorat, Marie Nikichine, Giulia Rossi Vairo, Vicent Royo Pérez, Kristjan Toomaspoeg
Éditions du CTHS
2012
p. 75-85
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
La guerre était un élément constant dans la vie des ordres religieux militaires et servit de justification à leur existence. Toutefois, comme l’indiquent de très nombreuses sources, les ordres eurent à exercer aussi un rôle de pacificateur, bien qu’il soit moins connu que leurs activités militaires. Il s’agit du résultat de plusieurs phénomènes : le grand prestige des ordres, leur caractère d’institutions universelles, les qualités et relations personnelles des frères qui les composent. La négociation de paix avait un aspect positif, surtout lorsqu’il s’agissait de mettre d’accord des puissances chrétiennes, ou lorsque les nécessités politiques et militaires exigeaient la signature d’accords de paix et même d’alliance avec les musulmans.