Paix au service de la guerre, guerre au service de la paix : un dilemme royal dans les années 1430-1440
2012
Franck Collard

Extrait de : "Médiation, paix et guerre au Moyen Âge (édition électronique)"
Sous la direction de Michel Sot
136e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Perpignan, 2011
Textes de Michel Balard, Daniel Chaubet, Franck Collard, Anne-Marie Eddé, Mathilde Hallot-Charmasson, Marion Foucher, Jean-Loup Lemaitre, Valérie Menès-Redorat, Marie Nikichine, Giulia Rossi Vairo, Vicent Royo Pérez, Kristjan Toomaspoeg
Éditions du CTHS
2012
p. 109-118
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
Marqué par l’omniprésence de la guerre, le règne de Charles VII a consacré l’image du « roi victorieux » peint par Fouquet. Mais il est aussi celui de la paix franco-bourguignonne d’Arras (1435) et de multiples pourparlers de paix menés avec les Anglais dans les années suivantes. À partir des sources historiographiques, diplomatiques et littéraires du temps, cet article vise à explorer comment se sont articulés ces deux éléments identitaires de la monarchie de France, en une période où l’aspiration puissante à la paix devait, comme au siècle précédent, s’accorder avec les nécessités de la défense de l’honneur de la Couronne, forcément synonyme de guerre. Paix au service de la guerre, guerre au service de la paix forment un dyptique structurant de l’idéologie et de la culture politiques du temps.