Sortir de la guerre et de l’occupation militaire : libéraux, libérateurs et révolutionnaires à Naples dans l’après-1815
2013
Pierre-Marie Delpu

Extrait de : "Sortir de la guerre (édition électronique)"
Sous la direction de Patricia Gillet
136e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Perpignan, 2011
Textes de Nolwenn Alary, Pierre-Marie Delpu, Élisabeth Dorier, Mathilde Joncheray, Sylvie Le Clech-Charton, Patrick Louvier, François Michel, Alexandre Niess, Roseline Salmon, Hélène Say
Éd. du CTHS
2013
p. 9-18
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Dans une perspective résolument inscrite dans la nouvelle histoire du Risorgimento et à la suite de plusieurs travaux qui ont appliqué le thème des sorties de guerre aux lendemains du Premier Empire en France et en Europe, il s’agit de proposer une lecture des reclassements postérieurs à la restauration des Bourbons à Naples, qui marque la sortie du système napoléonien. Reprenant les conclusions d’un mémoire de maîtrise préparé sous la direction de Gilles Pécout, il s’agira de développer trois aspects : la tentative du roi Murat d’extraire le royaume de Naples de la double tutelle napoléonienne et autrichienne, dans un contexte marqué à la fois par le retournement des patriotes européens contre Napoléon et par le retour au pouvoir de ce dernier en France au moment des Cent Jours ; les itinéraires professionnels, politiques et idéologiques des anciens officiers et fonctionnaires de Murat dans la période 1815-1820 ; une étude de la mémoire et de l’héritage de Murat dans le plus long terme de l’histoire italienne préunitaire.