L’entrée nord de la ville de Tours : un enjeu majeur d’urbanisme depuis le XVIIIe siècle
2013
Jean-Luc Porhel

Extrait de : "Penser la composition urbaine (XVIIIe-XXe siècle) (édition électronique)"
Sous la direction de Louis Hincker
137e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Tours, 2012
Textes de Florence Bourillon, Paul Claval, Laurent Coudroy de Lille, Jean El Gammal, Federico Ferretti, Jean-Pierre Husson, Daniel Pinson, Jean-Luc Porhel, Benoît Romeyer, Cécile Souchon
2013
p. 5-14
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, la ville de Tours connaît un basculement de sa disposition pour prendre une nouvelle orientation nord-sud qui fixera définitivement son organisation urbaine. Plus que tout autre quartier de la ville de Tours, le secteur de l’entrée nord, au débouché du magnifique pont de pierre et à l’ouverture de l’artère principale, a donné lieu à un foisonnement exceptionnel de réalisations architecturales sur près de trois siècles.