Mémoires de Messire Jean de Plantavit de La Pause - vol. III
Livre troisième, depuis le 18 septembre 1695 jusqu'au 1er janvier 1721 - 2013
Volume 68
Hubert de Vergnette de Lamotte (éd.)
ISBN : 978-2-7355-0807-5
496 p. | 15 x 23,3 cm | br.
Collection : Documents inédits sur l'histoire de France - série in 8° (1965- )
N° dans la collection : 68
Code Sodis : F30878.2
Co-édition: Centre de recherches du château de Versailles
commander l'ouvrage [prix : 50,00 €]
Les Mémoires de Jean de Plantavit de La Pause, seigneur de Margon, couvrent une période de quatre-vingts ans, de la naissance de l’auteur en 1646 à sa mort en 1726. Ce troisième et avant-dernier volume relate les événements de sa vie survenus entre le 18 septembre 1695 et le 1er janvier 1721. Guerre de la ligue d’Augsbourg, guerre de Succession d’Espagne, campagne contre les camisards des montagneuses Cévennes, mais également découverte de Mantoue, de Crémone et de l’art italien, visite de Marly et de sa « fameuse machine »... Après le siège de Casal, Margon retourne à Versailles où il est nommé lieutenant de roi en 1700 puis brigadier des armées du roi en 1704, avant de prendre sa retraite quelques années plus tard, à l’âge de soixante-quatre ans. Nous sommes entraînés une nouvelle fois sur les traces de ce gentilhomme du Languedoc dont la vie, riche en joies et coups du sort, nous est détaillée avec toujours autant de franchise et d’humour.
Table des matières :
http://chateauversailles-recherche.fr/francais/publications/publications-papier/autres-parutions/memoires-de-plantavit/memoires-de-messire-jean-de-564.html
Table des matières au format PDF.
Comptes rendus parus dans la presse :
Dix-septième siècle
00/00/0000 - Nicolas Richard
"[...] son texte est un précieux témoignage du goût d’un noble provincial modeste, et de la rapide
réception des nouvelles tendances esthétiques aux confins du royaume. Cette esthétique parfaitement maîtrisée de l’écriture est au service d’une fin : Plantavit écrit en moraliste, mais en moraliste du Grand Siècle, à qui quelques touches légères suffisent. [...] Ces trois premiers volumes des mémoires de Jean de Plantavit fourniront donc aux historiens du Grand Siècle une source de choix, qu’ils s’intéressent au Languedoc, à la noblesse, à la guerre, à la littérature, à la religion, ou aux moeurs. On doit souhaiter que le livre de M. de Vergnette rencontre un vaste écho. Les savants y trouveront de l’intérêt, les honnêtes gens de l’agrément."