Guerre et paix civiles (1870-1874) : Le Magasin pittoresque et son directeur
2013
Annie Lagarde-Fouquet

Extrait de : "Commémorer et dénoncer la guerre (édition électronique)"
Sous la direction de Pierre-Yves Le Pogam et Martine Plouvier
136e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Perpignan, 2011
Textes de ‘Ada Acovitsióti-Hameau, Françoise Bayard, Serge Bianchi, Isabelle Delorme, Marie-Noële Denis, Sylvaine Guinle-Lorinet, Charles Guisset-Chinarro, Benoît Jordan, Franck Kacy, Annie Lagarde-Fouquet, Coline Morice, Danièle Pingué, Renaud Pingué, Édith Pirio, Damien Richard, Virginie Riou, Nicolas Risso, Chloé Rosati-Marzetti, Isabelle Rouge-Ducos, Henri Veyradier
2013
p. 77-89
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Le Magasin pittoresque, dirigé par Édouard Charton (1807-1890) depuis sa fondation en 1833, ne traite jamais directement de l’actualité. Pour son directeur, celle-ci ne présente un intérêt que si elle permet de dégager des enseignements et des principes moraux. Ce traitement distancié fait appel à des supports divers : illustrations commentées, conversations, nouvelles. Les articles du Magasin pittoresque consacrés de 1870 à 1874 à la guerre et à la paix ne dérogent pas à cette règle. Nous verrons comment la guerre, traitée au travers de ses conséquences tragiques et de ses destructions, est étroitement associée à la paix, signe de renouveau. Nous en dégagerons les idées directrices pour les comparer aux engagements humanistes et politiques, antérieurs (Société de la morale chrétienne, saint-simonisme) et contemporains (préfet de Gambetta, élu républicain, témoignages en faveur de Reclus et de Courbet), de son directeur.