Des médailles pour commémorer la guerre, des médailles pour commémorer la paix
2013
Henri Veyradier

Extrait de : "Commémorer et dénoncer la guerre (édition électronique)"
Sous la direction de Pierre-Yves Le Pogam et Martine Plouvier
136e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Perpignan, 2011
Textes de ‘Ada Acovitsióti-Hameau, Françoise Bayard, Serge Bianchi, Isabelle Delorme, Marie-Noële Denis, Sylvaine Guinle-Lorinet, Charles Guisset-Chinarro, Benoît Jordan, Franck Kacy, Annie Lagarde-Fouquet, Coline Morice, Danièle Pingué, Renaud Pingué, Édith Pirio, Damien Richard, Virginie Riou, Nicolas Risso, Chloé Rosati-Marzetti, Isabelle Rouge-Ducos, Henri Veyradier
2013
p. 131-142
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

La phaléristique s’attache à étudier les récompenses « portables » (médailles, décorations et ordres) à travers le temps et l’espace, et en particulier les circonstances de leur création. Si la paix se prête moins à la création de récompenses, la guerre, et mieux encore son issue favorable (la victoire), ont été de tout temps l’objet de décorations, de médailles, d’insignes en général. Dans le cadre de cette discipline, nous allons essayer de voir et comprendre comment ce type d’événement a pu être diversement commémoré au travers de médailles et de distinctions de toute sorte, de leur symbolique, de leur appellation, des conditions de leur institution. Cet exposé sera fait à l’aide d’exemples empruntés à diverses époques et divers horizons : de l’Antiquité à nos jours, des institutions monarchiques aux régimes politiques les plus radicaux.