Mourenx-Ville nouvelle : un témoin des années de béton (1956-1961)
2013
Pierre Jambard

Extrait de : "Comprendre les paysages urbains (édition électronique)"
Sous la direction de Pierre Pinon
135e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Neuchâtel, 2010
Textes de Bernadette Blanchon, Daniel Bornoz, Youri Carbonnier, Jean-Michel Carozza, Patrice Cervellin, Isabelle Commandré, Bertrand Desailly, Ambre Girou, Régis Huguenin, Pierre Jambard, Sibylle Le Vot, Franck Martin, Yann Nussaume, Pierre Pinon, Frédéric Pousin, Roméo Terral, Francesca Tesi Pozzi, Philippe Valette, Vivien Vassal, Michaël Wyss
2013
p. 103-116
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

La construction de Mourenx constitue une réalisation originale dans le paysage urbain français de ces cinquante dernières années. Considéré comme la première des villes nouvelles, cet ensemble apporte un témoignage exceptionnel sur la façon dont les Trente Glorieuses ont voulu penser la ville. La production d’un tel espace urbain en un temps record représente une des plus belles prouesses de la construction industrielle alors prônée par les autorités. Créé ex nihilo, Mourenx exprime aussi un véritable rêve d’architecte qui applique consciencieusement les principes fonctionnalistes en honneur dans la France des années cinquante. Mais, presque aussitôt, des enquêtes cherchent à connaître l’avis des habitants et font apparaître les premières frustrations. Des sources variées – archives du maître d’ouvrage (Société centrale immobilière de la Caisse des dépôts), de la société constructrice (Société auxiliaire d’entreprises), revues d’architecture, témoignages contemporains et presse de l’époque – permettent un éclairage historique de grand intérêt sur un sujet encore peu étudié.