Confisquée par l’image : la ville des revues illustrées germaniques autour de 1900
2013
Laurence DANGUY

Extrait de : "Représenter la ville : entre cartographie et imaginaire (édition électronique)"
Sous la direction de Pierre-Yves Le POGAM et Martine PLOUVIER
137e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Tours, 2012

Marie-Pierre ZANNIE, Ambre VILAIN de BRUYNE, Claude PETITFRÈRE, Jean-Sébastien CLUZEL, Sylvie CLAIR, Mehdi BELARBI, Laurence DANGUY, Hélène HATZFELD, Sophie BRONES, Annick BATARD, Patricia LIMIDO-HEULOT
Paris, Éditions du CTHS
2013
p. 83-105
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
Autour de 1900, les revues illustrées germaniques adoptent l’esthétique jugendstil et connaissent leur apogée. Recherchées, lues, âprement discutées, ces revues doivent néanmoins se distinguer de leurs concurrentes pour survivre en affirmant leur singularité. Elles le font par différents moyens dont la présence répétée de signets visuels se référant à la ville de parution. Quelle que soit l’orientation principale de ces journaux, humoristique, satirique ou artistique, ces représentations restituent au lecteur une image idéale de la ville. Celle-ci est propre à chaque revue, liée tout à la fois à son ancrage local et à sa vision de la modernité. On peut penser que ces images correspondent à un horizon d’attente autant qu’elles concourent aux représentations collectives. C’est du moins ce que documentent, de manière complémentaire et contrastée, deux revues illustrées germaniques de très grande audience, la zurichoise Der Nebelspalter et la munichoise Jugend.