Le programme : un élément essentiel du projet architectural bioclimatique
2013
Nicolas Granier

Extrait de : "Formes urbaines et développement durable (édition électronique)"
Sous la direction de Sylvie Servain-Courant, Christophe Demazière et Laura Verdelli
137e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Tours, 2012
Textes de Matthieu Adam, Anne Aguiléra, Laëtitia Arantes, Olivier Baverel, Olivier Blanpain, Séverine Bonnin-Oliveira, Morgane Colombert, Youssef Diab, Nicolas Dubus, Nicolas Granier, Christophe Leclerc, Jean-Marie Miossec, Fernanda Moscarelli, Anne-Solange Muis, Akila Nedjar-Guerre, Maryvonne Prévot, Daniel Quenard, Jérôme Rollin, Matthieu Stivala, Charlotte Tardieu, François Valegeas, Marion Voisin

2013
p. 127-138
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Les travaux présentés portent sur les nouveaux modes d’habiter et la réhabilitation du patrimoine architectural, urbain et paysager engendrés par les politiques de développement durable. Ce qui a amené à s’interroger sur ce que l’on considère comme une architecture « durable ». La notion d’architecture bioclimatique est ressortie de ces recherches. La démonstration s’appuie sur des exemples à l’échelle du projet architectural et à celle du projet urbain, qui font ressortir des principes globaux d’architecture bioclimatique d’un projet architectural. Son analyse et la compréhension de ses attentes sont aussi importantes que les matériaux ou les techniques utilisées dans la construction. Pour finir, la diversité des cas et des typologies sont mises en avant. Les formes urbaines neuves sont dissociées des formes anciennes pour mettre en lumière l’évolution des demandes et la question de la réhabilitation. La mise en relief du programme et des futurs modes d’habiter peut être une piste pour les futures formes urbaines.