« Vivre-ensemble » : du projet de quartier durable aux usages
2013
François Valegeas

Extrait de : "Formes urbaines et développement durable (édition électronique)"
Sous la direction de Sylvie Servain-Courant, Christophe Demazière et Laura Verdelli
137e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Tours, 2012
Textes de Matthieu Adam, Anne Aguiléra, Laëtitia Arantes, Olivier Baverel, Olivier Blanpain, Séverine Bonnin-Oliveira, Morgane Colombert, Youssef Diab, Nicolas Dubus, Nicolas Granier, Christophe Leclerc, Jean-Marie Miossec, Fernanda Moscarelli, Anne-Solange Muis, Akila Nedjar-Guerre, Maryvonne Prévot, Daniel Quenard, Jérôme Rollin, Matthieu Stivala, Charlotte Tardieu, François Valegeas, Marion Voisin

2013
p. 141-158
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)

  Télécharger le document (les articles de plus de 3 ans sont gratuits)

Les quartiers dits durables cherchent à apporter de nouvelles pistes pour un « vivre-ensemble ». Cet article montre, d’une part, que cette injonction au « vivre-ensemble » n’est pas spécifique aux projets relevant du développement durable : il s’agit d’un mot d’ordre des politiques urbaines actuelles, afin de lutter contre une ségrégation urbaine jugée néfaste. Ce « vivre-ensemble » renvoie cependant à une conception républicaine de l’action publique, renouvelée ici par le développement durable. D’autre part, sa mise en œuvre s’articule entre une réponse assez traditionnelle, passant par une diversité de l’habitat, et des innovations plus ponctuelles, notamment autour de la recherche d’espaces favorisant une mixité sociale « en actes ». Mais des interrogations apparaissent quant à l’appropriation de ce développement durable impulsé d’en haut. Une réflexion est à mener sur la place qu’accorde l’action à l’engagement habitant. C’est tout l’enjeu de la construction d’une signification partagée du développement durable.