Une archéologie de la guerre au second âge du Fer (fin du IVe siècle av. – début du Ier siècle ap. J.-C.)
2014
Gérard Bataille, Jenny Kaurin et Stéphane Marion

Extrait de : "Archéologie de la violence et de la guerre dans les sociétés pré et protohistoriques (édition électronique)"
Sous la direction d'Olivier Buchsenschutz, Olivier Dutour et Claude Mordant
136e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Perpignan, 2011
Textes de Gérard Bataille, Julio Bendezu-Sarmiento, Alexandre Beylier, Bruno Boulestin, Olivier Buchsenschutz, Alexandra Buzhilova, Marie-Hélène Días-Meirinho, Bernard Dedet, Émilie Dubreucq, Olivier Dutour, Henri-Paul Francfort, Eric Gailledrat, Rimantas Jankauskas, Jenny Kaurin, Sophie Krausz, Georges Marchand, Stéphane Marion, Sandra Péré-Noguès, Jean-François Piningre, Béatrice Vigié et Nicolas Rouzeau
2014
p. 127-139
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
Édition électronique, texte vendu en PDF
commander le PDF [prix : 3,00 €]
Résumé
Les guerres de l’âge du Fer laissent peu de traces matérielles. Aussi, on peut appréhender le rôle de la guerre dans la société celtique à partir des découvertes d’armement. En nous basant sur la place des armes dans les sépultures et dans les sanctuaires, nous proposons de retracer l’évolution de la représentation des pratiques guerrières. Ce premier inventaire est l’occasion de replacer dans une perspective historique à la fois les variations du nombre de guerriers par phases chronologiques et par types de contextes, les rythmes d’innovations techniques, les évolutions de la composition des panoplies militaires et l’assiette du recrutement des combattants, autant de phénomènes liés aux modifications des techniques de combat et à l’intensité des conflits. Nous proposons une lecture sociologique de ces phénomènes et tentons de les corréler aux événements historiques. Apparaît alors le rôle central de la guerre comme facteur prééminent dans la transformation des sociétés entre le IVe s. av. J.-C. et l’intégration des cités gauloises à l’Empire romain.

Abstract
Iron Age war leaves little material trace. But we can however understand the role of war in Celtic society using the discoveries of weapons. By the study of the position of weapons in tombs and in sanctuaries, we propose to retrace the evolution of how the art of war is represented. This first inventory aims to replace within a historical perspective the variations of the number of warriors by chronological phase and by context, the rhythm of technical innovation, the evolution in the composition of the military equipment and the recruitment of the men at arms as well as the phenomena linked to the change in battle techniques and the intensity of the conflicts. We propose a sociological reading of these phenomena and will attempt to correlate them to historical events. The central role of the war appears as a prominent factor in the transformation of society from the 4th century BC to the integration of the cities of Gaul into the Roman Empire.