Conception des formes urbaines : écoconception, vers une échelle écologique ?
2014
Caroline Lecourtois

Extrait de : "Formes et échelles des compositions urbaines (édition électronique)"
Sous la direction de Pierre Pinon
137e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Tours, 2012
Textes de Frédéric Alexandre, Philippe Boudon, Noëlle Choublier-Grimbert, Christiane Demeulenaere-Douyère, Alain Génin, Yannick Jambon, Caroline Lecourtois, Pierre Pinon, Marie Pottecher, Serge Thibault, Clémentine Thierry
2014
p. 19-30
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
Édition électronique, texte vendu en PDF
commander le PDF [prix : 3,00 €]
Cet article aborde le fait urbain à partir des phénomènes cognitifs de la conception de ses formes spatiales. Il témoigne d’une recherche développée en architecturologie, champ scientifique de la recherche en architecture, dont l’objet scientifique est la question suivante : comment un concepteur attribue formes et mesures à son objet ? Cet article participe de la construction d’une architecturologie urbaine visant à expliciter les mécanismes cognitifs de l’écoconception urbaine. Il pointe les manières dont l’écologie est évoquée dans des textes d’auteurs pionniers en matière d’urbanisme. Les concepts d’échelle géographique, d’échelle parcellaire et d’échelle économique permettent d’expliciter les complexités opératoires de la conception impliquant, chez ces auteurs, des considérations écologiques. La modélisation de l’écoconception qui en procède est ensuite mise à l’épreuve du type écoquartier en vue de préciser les échelles de l’écoconception.