Mise en scène des lieux de Justice dans l’Espagne du XVIe siècle
Des limites au centre de la ville de Cangas de Tineo, aux Asturies - 2014
Lorena Álvarez Delgado

Extrait de : "Les Acteurs de la composition urbaine (édition électronique)"
Sous la direction de Brigitte Bertoncello
137e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Tours, 2012

Pierre-Yves le Pogam, Lorena Alvares-Delgado, Anna Maria Sixto Barcia, Fernando Suarez Golan, Annie Lagarde-Fouquet, Roseline Salmon, Nicole Even, Anne Debal-Morche, Catherine Bernie-Boissard, Roméo Terral, Denis Martouzet et Katia Ox, Brigitte Bertoncello, Serge Bianchi, Marie-Noële Denis, Martial Cavatz, Julio Velasco

Paris, Éditions du CTHS
2014
p. 23-32
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
À travers la manière dont la justice était vécue et perçue à Cangas de Tineo, une petite communauté urbaine du nord-ouest de la péninsule Ibérique, cette étude traite de la mise en scène des lieux de Justice dans l’Espagne duXVIe siècle, tant dans l’espace urbain que dans son environnement rural immédiat. À Cangas de Tineo, outre la justice de la ville (sous l’autorité de la Couronne), différentes juridictions coexistaient : la justice ecclésiastique, du proche monastère de Corias, ainsi que la justice administrée par différents nobles et puissants personnages des zones rurales. L’étude approfondie de cette carte juridictionnelle complexe révèle les différents outils utilisés pour résoudre des tensions internes et montre l’importance que les lieux, eux-mêmes, avaient pour un meilleur contrôle social sur les communautés.