Contribution d’ingénieurs et architectes français à la construction de Yokohama (Japon) entre 1860 et 1900
2014
Annie Lagarde-Fouquet

Extrait de : "Les Acteurs de la composition urbaine (édition électronique)"
Sous la direction de Brigitte Bertoncello
137e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Tours, 2012

Pierre-Yves le Pogam, Lorena Alvares-Delgado, Anna Maria Sixto Barcia, Fernando Suarez Golan, Annie Lagarde-Fouquet, Roseline Salmon, Nicole Even, Anne Debal-Morche, Catherine Bernie-Boissard, Roméo Terral, Denis Martouzet et Katia Ox, Brigitte Bertoncello, Serge Bianchi, Marie-Noële Denis, Martial Cavatz, Julio Velasco

Paris, Éditions du CTHS
2014
p. 56-69
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
Les dix dernières années du shogunat Tokugawa et les premières décennies de l’ère Meiji, de 1858 à 1900, sont marquées par le passage du Japon de l’ère féodale à l’ère industrielle. Des Européens et des Américains, sous contrat avec les autorités japonaises, s’installent dans ce pays. Ils séjournent dans des zones réservées aux étrangers. La construction de bâtiments industriels et d’habitations pour le personnel expatrié, puis de bâtiments officiels, et de villas, de style européen ou nord-américain pour les notables japonais, entraîne l’introduction de techniques et de matériaux de construction nouveaux, et transforme les paysages urbains. Dans ce pays où la construction repose exclusivement sur le savoir-faire des charpentiers, l’architecte anglais, Josiah Conder, forme, à partir de 1877, la première génération d’architectes japonais qui prendront rapidement le relais des architectes, ingénieurs constructeurs, entrepreneurs étrangers, qui ont façonné les villes, dont Yokohama, vitrine de la modernité japonaise avant le grand séisme de 1923.
Après un rappel historique du développement de Yokohama, nous nous intéressons aux entrepreneurs, ingénieurs et architectes français, dont Jules Lescasse (1842-1901), précurseur dans le domaine des constructions parasismiques et le Centralien Paul Sarda (1844-1905) figure marquante de cette ville, où il a fait toute sa carrière.