Face à la crise du logement en France : la commission de la Reconstruction et des dommages de guerre, des élections de juin 1951 à l’hiver 1954
2014
Roseline Salmon

Extrait de : "Les Acteurs de la composition urbaine (édition électronique)"
Sous la direction de Brigitte Bertoncello
137e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Tours, 2012

Pierre-Yves le Pogam, Lorena Alvares-Delgado, Anna Maria Sixto Barcia, Fernando Suarez Golan, Annie Lagarde-Fouquet, Roseline Salmon, Nicole Even, Anne Debal-Morche, Catherine Bernie-Boissard, Roméo Terral, Denis Martouzet et Katia Ox, Brigitte Bertoncello, Serge Bianchi, Marie-Noële Denis, Martial Cavatz, Julio Velasco

Paris, Éditions du CTHS
2014
p. 70-80
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
La France de la IVe République connaît une crise du logement sans précédent. En raison des destructions de la guerre, il faut reconstruire. Mais, face à la pénurie de logements, il faut également construire. La commission de la Reconstruction et des dommages de guerre de l’Assemblée nationale, étudiée pendant la deuxième législature de juin 1951 à février 1954, joue un rôle décisif dans les décisions prises. Règlement des dommages de guerre, relations avec le Ministère, programmes de construction, innovations techniques, coût économique, mécanismes financiers, urbanisme, logements sociaux, sont quelques-uns des sujets abordés dans les discussions par ses membres. Ceux-ci, qui représentent souvent des circonscriptions très sinistrées, sont très impliqués dans l’élaboration de la loi. Parmi eux, trois sont les ministres de la Reconstruction et de l’Urbanisme de la période rendant possible un regard croisé entre l’Exécutif et le Législatif.