Le temps dans les paysages fluviaux de la Moyenne-Garonne
2014
Philippe Valette

Extrait de : "Le Temps du paysage (édition électronique)"
Sous la direction de Didier Bouillon
129e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Besançon, 2004
Textes de Jean-Pierre Deffontaines, Madeleine Griselin, Claire Marchand, Sébastien Nageleisen, Serge Ormaux, Bernard Rollet, Antonella Tufano-Vionnet, Philippe Valette, Jean-Claude Wieber
2014
p. 71-80
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
Édition électronique, texte vendu en PDF
commander le PDF [prix : 3,00 €]
Les paysages fluviaux garonnais correspondent à la traduction physique, dans le temps, des relations entre les sociétés riveraines avec un milieu naturel spécifique : la Garonne. Ces paysages fluviaux gardent en eux la trace de différents temps, allant du temps court au temps long, en passant par le temps historique. Le temps court des paysages fluviaux est un temps cyclique. L’alternance des saisons imprime différents paysages et le fleuve devient visible, en hiver et peu visible en été. Le temps historique, quant à lui, prend en compte une dimension temporelle plus longue, de l’ordre de plusieurs siècles. Ainsi, de l’époque moderne à aujourd’hui, les paysages fluviaux ont connu une véritable métamorphose liée aux changements de physionomie du fleuve. Le temps géologique est un temps très long et il permet de replacer les paysages fluviaux dans un contexte temporel plus large. Ainsi, les paysages fluviaux sont composés de différentes temporalités, courtes ou longues, s’imbriquant les unes dans les autres, qu’il faut décrypter pour comprendre l’ensemble du tableau paysager de la Moyenne-Garonne.