Paysage, évolutions paysagères et stratégies d’action en territoire montagnard : les cas comparés des hautes vallées du gave de Pau et du Vicdessos (Pyrénées centrales)
2014
Juliette Carré et Bernard Davasse

Extrait de : "Paysages, patrimoine et identité (édition électronique)"
Sous la direction de Didier Bouillon
135e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Neuchâtel, 2010
Textes de Louis Bergès, Eva Bigando, Bernadette Blanchon, Mathieu Bonnefond, Laure-Agnès Bourdial, Serge Briffaud, Aline Brochot, Eliseu Carbonell, Juliette Carré, Laine Chanteloup, Joël Chatain, Bernard Davasse, Marie-Noële Denis, Gemma Domènech Casadevall, Vanessa Fernandez, Federico Ferretti, Christophe Gauchon, Alain Génin, Alexis Gonin, Monique Gros, Brice Gruet, Mohamed Hamdi, Jean-Pierre Husson, Véronique Laporte, Sandrine Lavaud, Nicolas Lefort, Guy Lempérière, Colette Merlin, Brigitte Naviner, Justine Pasquier, Pierre-Yves Péchoux, Yves Petit-Berghem, Cyril Polycarpe, Chloé Rosati-Marzetti, Sylvie Servain-Courant, Luís Silva, Thierry Simon, Nina Soulimant, Meritxell Sucarrat Viola, Clémentine Thierry, Bart Tritsmans, Céline Tritz, Jean-René Trochet, Antoine Veyriras
2014
p. 271-284
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
Édition électronique, texte vendu en PDF
commander le PDF [prix : 3,00 €]
La question des temporalités est devenue centrale pour appréhender les systèmes environnementaux montagnards, compris comme étant, d’une part, le lieu d’interactions complexes entre des processus biophysiques et des stratégies sociales et, d’autre part, à l’origine de la construction de formes et d’objets inscrits dans les paysages. Il s’agit ici plus particulièrement de se faire l’écho d’une recherche menée sur les temporalités paysagères, qui s’est penchée sur l’étude comparée de deux vallées pyrénéennes : celle du gave de Pau dans les Hautes-Pyrénées et celle du Vicdessos dans les Pyrénées de l’Ariège. Les résultats obtenus ont montré toute la complexité s’établissant, dans la durée, entre les formes paysagères, les regards portés sur les paysages et les actions et les politiques menées dans le domaine du territoire, de l’environnement et du paysage. Ces résultats permettent également de placer les acteurs contemporains face à une histoire des modes d’actions sur l’espace et de leurs fondements culturels, afin de créer les conditions d’une concertation permettant l’émergence de valeurs partageables, fondements d’une réflexion sur le développement local et durable des paysages et du territoire.