Le paysage révélé par l’événement festif : pourquoi ? comment ? pour quels résultats ?
2014
Jean-Pierre Husson

Extrait de : "Paysages, patrimoine et identité (édition électronique)"
Sous la direction de Didier Bouillon
135e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Neuchâtel, 2010
Textes de Louis Bergès, Eva Bigando, Bernadette Blanchon, Mathieu Bonnefond, Laure-Agnès Bourdial, Serge Briffaud, Aline Brochot, Eliseu Carbonell, Juliette Carré, Laine Chanteloup, Joël Chatain, Bernard Davasse, Marie-Noële Denis, Gemma Domènech Casadevall, Vanessa Fernandez, Federico Ferretti, Christophe Gauchon, Alain Génin, Alexis Gonin, Monique Gros, Brice Gruet, Mohamed Hamdi, Jean-Pierre Husson, Véronique Laporte, Sandrine Lavaud, Nicolas Lefort, Guy Lempérière, Colette Merlin, Brigitte Naviner, Justine Pasquier, Pierre-Yves Péchoux, Yves Petit-Berghem, Cyril Polycarpe, Chloé Rosati-Marzetti, Sylvie Servain-Courant, Luís Silva, Thierry Simon, Nina Soulimant, Meritxell Sucarrat Viola, Clémentine Thierry, Bart Tritsmans, Céline Tritz, Jean-René Trochet, Antoine Veyriras
2014
p. 495-505
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
Édition électronique, texte vendu en PDF
commander le PDF [prix : 3,00 €]
Le paysage est une excellente clé d’entrée pour inventorier, révéler, faire vivre un territoire, surtout s’il est a priori perçu comme ordinaire ou encore s’il est négligé, mal aimé, en crise, en quête d’identité. Situer la réflexion paysagère dans l’événement apporte un supplément de sens au diagnostic et aux formes de « remédiation » décidées, validées par des processus de démocratie ascendante, en particulier à l’échelon des communautés de communes, des pays ou encore des périmètres des parcs naturels régionaux. Le présent article part d’une réflexion sur la valeur et la capacité de réveiller un territoire par une politique paysagère fédérative d’embellissement à la fois festive, didactique et respectueuse des écosystèmes. Ensuite, il démontre par l’énoncé d’exemples concrets empruntés à l’espace lorrain que le déroulement de l’événement festif – parfois soutenu par un financement européen ou inscrit dans la révision ou l’évaluation d’une charte de territoire – est l’occasion de réveiller et révéler le paysage. Enfin, il s’interroge sur la poursuite de la politique menée après le temps fort et publicisé que représente la fête.