Jean-Rodolphe Perronet pédagogue : la formation des futurs ingénieurs des Ponts et Chaussées au milieu du XVIIIe siècle
2014
Stéphane Blond

Extrait de : "Acteurs célèbres et obscurs de l'aménagement du territoire (édition électronique)"
Sous la direction de François Bart
134e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Bordeaux, 2009
Textes de François Bart, Stéphane Blond, Annie Lenoble-Bart, Olivier Levasseur, Caroline Millot, Pierre Pinon
Éditions du CTHS
2014
p. 5-16
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
Édition électronique, texte vendu en PDF
commander le PDF [prix : 3,00 €]
Jean-Rodolphe Perronet (1708-1794) est connu du grand public pour ses talents de constructeur, notamment dans le domaine de l’architecture hydraulique. Pourtant, dès la première moitié du XVIIIe siècle, cet ingénieur des Ponts et Chaussées doit aussi sa renommée et sa célébrité à la mise en œuvre de grandes aptitudes pédagogiques. Au mois d’avril 1747, Perronet quitte la généralité d’Alençon où il a fait ses débuts pour diriger le Bureau des dessinateurs créé trois ans plus tôt à Paris par l’intendant des finances Daniel-Charles Trudaine (1703-1769). Dans les semaines qui suivent cette nomination, Perronet conçoit et élabore un programme d’études qui décrit les compétences et les qualités attendues des futurs ingénieurs. À partir de différents manuscrits et de textes législatifs réglementaires, c’est une véritable réflexion sur l’aménagement du territoire par l’homme qui est dévoilée. Ce bureau, qui préfigure la future École royale des ponts et chaussées, dispose d’un système pédagogique original qui allie l’apprentissage de savoirs techniques à la pratique du terrain.