L’aménagement d’un site de méandre : Meaux (Seine-et-Marne) au Moyen Âge
2015
Judith Förstel

Extrait de : "Compositions urbaines au Moyen Âge (édition électronique)"
Sous la direction de Patrick Corbet
137e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Tours, 2012
Textes de Dominique Adrian, Julien Avinain, Claude Bouhier, Henri Bresc, Judith Förstel, Hubert François, Dominique Laurent, Yvonne-Hélène Le Maresquier-Kesteloot, Bruno Sintic
2015
p. 31-39
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
Meaux se situe dans une boucle de la Marne, dont l’agglomération occupe aujourd’hui les deux rives. Mais, jusqu’au début du XIIIe siècle, la seule enceinte maçonnée se trouve au nord de la rivière : c’est le castrum édifié à la fin de l’Antiquité. Dans les années 1230, le comte Thibaut IV de Champagne entreprend de fortifier l’autre rive de la Marne et modifie ainsi la composition urbaine, qui oppose dès lors deux secteurs pourvus chacun d’une enceinte : la Ville au nord, le Marché au sud. Cette intervention s’accompagne d’une transformation du site avec le percement du canal de Cornillon, nouveau recoupement du méandre. Le Marché devient ainsi, jusqu’à la fin du Moyen Âge, la zone la mieux protégée de l’agglomération, comme le montrent les divers épisodes de la Jacquerie et de la guerre de Cent Ans.