Vitruve, architecte et urbaniste
2015
Germaine Aujac

Extrait de : "Composition(s) urbaine(s) (édition électronique)"
Sous la direction de Jean-Louis Tissier
137e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Tours, 2012
Textes de Germaine Aujac, Colette Jourdain-Annequin, Giorgios Sanidas, Jean-Pierre Laporte
Paris, Éditions du CTHS
2015
p. 4-12
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
Vitruve (1er s. av. J.-C.), dans le De Architectura, indique les divers points à considérer pour que les villes soient le plus heureuses possible.
Il faut les établir dans un lieu sain, bien exposé, jouissant d’un air pur et d’eaux abondantes, à l’abri des vents, ce qui contribuera à maintenir les habitants en bonne santé. Elles seront dotées d’une organisation pertinente : c’est-à-dire une campagne fertile, des facilités de communications pour favoriser le commerce, des remparts solides pour faire échec aux envahisseurs, une implantation des rues qui fasse échec à la violence des vents. Et surtout qu’elles développent un certain art de vivre, grâce aux soins donnés à l’établissement de places publiques, de théâtres à l’acoustique excellente, de lieux de culte particulièrement soignés, de bibliothèques privées et de galeries de peintures qui formeront le public aux plaisirs intellectuels ou artistiques.Le programme urbanistique de Vitruve reste certainement d’actualité.