Réseaux et circulations : les peregrinationes de Colomban, Fursy et Feuillien (VIIe siècle)
- 2017
Mathilde JOURDAN

Extrait de : "Appartenances et pratiques des réseaux (édition électronique)"
Sous la direction de Claude GAUVARD
140e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Reims, 2015

Rudi BEAULANT, Cédric de FOUGEROLLE, Pascaline GAUSSEIN, Philippe NIETO, Antoine PASCAUD, Jennifer PETITJEAN, Michel A. RATEAU, Sébastien SCHICK, Virginie VIGNON, Charles VULLIEZ, Isabelle CHIAVASSA, Bruno DUMÉZIL, Jean Claude FAVIN LÉVÊQUE, Mathilde JOURDAN, Yassine KERVELLA-MANSARÉ, Annie LAGARDE FOUQUET, Camille ROBERT-BŒUF

Paris, Éditions du CTHS
2017
p. 166-180
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (édition électronique)
  Article en pdf à télécharger gratuitement
Cet article se propose d’étudier le rapport entre réseaux et circulations à partir des cas des peregrini irlandais Colomban, Fursy et Feuillien, moines dont les carrières ont surtout été étudiées d’un point de vue religieux et culturel. Leur peregrinatio, voyage outre-mer entrepris par une volonté d’ascèse et de coupure du monde, s’appuyait en réalité sur des réseaux d’élites fonctionnant à plusieurs échelles spatiales, de locale à supra-régionale. Deux réseaux se distinguaient, qui nourrissaient leur opposition des rivalités en Irlande entre les parochiae de Kildare et Armagh et en Gaule entre les communautés politiques et familiales rivales au sein de la Neustrie et de l’Austrasie. La peregrinatio, sensée introduire une coupure entre le peregrinus et sa société d’origine participa ainsi pleinement au renforcement de réseaux transmarins au viie siècle, créant des liens directs entre les royaumes francs et l’Irlande qui furent exploités notamment par les élites franques.