Le travail à l'époque contemporaine
2005
sous la direction de Dominique Barjot ; 127e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Nancy, 2002
François Roth, Aimée Moutet, Jean-Marie Moine, Eric Geerkens, Nicolas Hatzfeld, Michel-Pierre Chelini, Nicolas Marty, Alain Leménorel, Caroline Piquet, Sylvie Guillaume, Sandrine Dauchelle, Maria Vasilieva, Laure Machu, Régis Boulat, Kan-Ri Park, Denis Varaschin, Jean-Pierre Williot, Eric Kocher-Marboeuf, John Barzman, Laurence Americi, Sébastien Richez
ISBN : 978-2-7355-0567-8
427 p., ill., 16 x 24 cm, br.
Collection : Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques (1990-)
Code Sodis : F30595.4
commander l'ouvrage [prix : 25,00 €]
Le débat récurrent autour des trente-cinq heures, le problème toujours d’actualité des délocalisations industrielles traduisent l’importance que revêt aujourd’hui la question du travail pour les sociétés humaines. Le travail a connu des mutations profondes à la fois dans le temps et dans l’espace. Sous l’effet de l’industrialisation, les qualifications ont évolué ; la rationalisation a progressé (taylorisme, fordisme, système Bedaux), le salaire a été redéfini et la jurisprudence a modifié la lecture du droit. Objet de représentations multiformes, le travail est aussi l’enjeu des stratégies d’acteurs : les entreprises sont ainsi passées du paternalisme à la promotion de la culture d’entreprises. Il existe une grande diversité de situations selon les secteurs, les entreprises et les métiers.
Table des matières :
Dominique Barjot Introduction : Le travail et les hommes aux XIXe et XXe siècles - p. 11 I. Mutations spatiales et temporelles François ROTH Industrialisation et mouvement sociale dans l’espace lorrain (XVIIIe-XXe siècles) - p. ... (lire la suite...)