Histoires de maïs
D'une divinité amérindienne à ses avatars transgéniques - 2005
Maryse Carraretto
ISBN : 2-7355-0577-4
267 p., 16 x 24 cm, ill., br.
Collection : Le regard de l'ethnologue
N° dans la collection : 14
Code Sodis : F30601.0
commander l'ouvrage [prix : 20,00 €]
"OGM : la guerre planétaire", "Maïs attacks", la bataille médiatique autour du maïs transgénique fait rage. À l'aube du XXIe siècle, les "vieilles peurs" que l'apparition du maïs hybride avait déjà ranimées se cristallisent à nouveau sur la plante américaine. Il est vrai que depuis son arrivée à Séville en 1493, la "divinité amérindienne" a plus souvent été diabolisée que vénérée et son histoire est marquée par des controverses toujours d'actualité dans lesquelles s'affrontent archéologues, botanistes, agronomes, nutritionnistes : quelle est sa véritable origine ? Comment la classer ? À quels usages la destiner ? C'est oublier que de la Vénétie au Portugal, de l'Espagne à l'Albanie, le maïs, en passant des premiers jardins expérimentaux au plein champ, a depuis longtemps modifié le paysage agraire et que sous la forme de préparations culinaires devenues emblématiques : polenta italienne, mamaliga roumaine, milhàs languedocienne, il a pris rang au sein des céréales nourricières.
Pour restituer dans sa variété et sa complexité le patient travail d'acclimatation du maïs, l'auteur a conduit deux terrains approfondis dans le sud-ouest de la France et le nord du Portugal, au plus près des gestes techniques et rituels des "hommes et femmes du maïs" appliqués à la domestication d'une plante toujours rebelle, entre don de dieu et part du diable.
Ce livre, attentif aux turbulences de l'histoire, à ses ruptures, s'interroge aussi sur les avancées brutales qui à l'image des biotechnologies ont propulsé le maïs dans un "nouveau Nouveau monde" sur lequel les hommes, à défaut de le maîtriser, continuent à déchaîner leurs passions utopiques
Table des matières :
Prologue – p. 7 À l'épreuve du terrain – p. 11 Acte 1 : Enfances « Hommes de maïs » - p. 19 - Les Indiens, le maïs... et les Espagnols - p. 20 Conquête - p. 27 - Un point d'arrivée, un point de départ: Séville en 1493 - p.... (lire la suite...)
Table des matières au format PDF.
Comptes rendus parus dans la presse :
Sciences et Avenir
02/12/2005 - Bernadette Arnaud
Sciences et avenir, décembre 2005, p.95
Extraits :

(...) C'est l'histoire de la difficile adoption du maïs en Europe qui nous est ici contée. Une céréale aujourd'hui objet de polémique scientifique autour de "ses avatars transgéniques".

L'Écologiste
20/12/2005 - Revue "L'écologiste", vol.6, n°3, dec-fev 2006
Recensions
Extraits, p.54 :

(...) L'ouvrage Histoires de maïs de Maryse Carraretto (...), retrace l'histoire de l'acclimatation du maïs dans les sociétés paysannes en Europe et surtout en France.
(...) A la fin de ce riche ouvrage, l'auteur aborde rapidement le sujet du maïs transgénique.

France Culture - émission "De Bouche à oreille"
20/12/2005 - Renée Elkaïm-Bollinger invite Maryse Carraretto
France Culture émission "De bouche à oreille" Histoire des céréales en France
Diffusion 8 Janvier 2006  Céréales, Chapitre 3 : Du Dieu maïs à l’épi du diable, de 12h à 12h30.

Extraits :

(...) L’importance du maïs, dans les civilisations précolombiennes, apparaît dans les récits mythiques comme le Popol Vuh ; le Popol Vuh, le livre des Mayas dont l’empire s’étendait dans le Sud du Mexique et au Guatemala actuel.
Lorsque Colomb aborde l’île de Guanahani, en 1492, il écrit dans son journal « qu’on y trouve une sorte de blé, appelé maïse, qui est très savoureux, cuit au four ou bien séché et réduit en farine ».
Ensuite l’histoire du maïs, acclimaté en Europe, est pleine de turbulences et de ruptures ; on se méfie de cette plante étrange, trop féconde pour être honnête ; comme souvent, on donnera à ce qu’on connaît mal des noms exotiques, quelque peu menaçants : le blé de barbarie, blé venu de la mer, blé de l’Inde ou grain turc. (...)



Mission d'animation des agrobiosciences
06/01/2006 - Jean-Claude Flamant
Note de lecture
Pour instruire les controverses actuelles sur le maïs, il est utile de faire la lumière sur les événements et les débats qui ont accompagné son introduction et son expansion en Europe depuis son berceau amérindien : c’est ainsi que l’on pourrait lire cet ouvrage remarquablement documenté, accompagné d’une abondante bibliographie et d’une iconographie originale.