Accueil       Sociétés savantes    Annuaire prosopographique : recherche    PINGRÉ Alexandre Guy

PINGRÉ Alexandre Guy

Naissance: 4 septembre 1711 à Paris - Décès: 1er mai 1796 à Paris

Société(s)
Académie royale de marine : membre associé 1769-1793, 1769-1793
Académie royale des sciences : Membre associé libre, 1756-1793, 1756-1793
Institut national : Membre de la Classe des Sciences physiques et mathématiques (section d'Astronomie), 1795-1796, 1795-1796
Biographie
Chanoine astronome de la Marine.

Ayant étudié chez les Génovéfains de Senlis, il entre dans leur ordre en 1727.
Professeur de théologie à Senlis en 1735, il est contraint quitter ses fonctions en raison de ses opinions jansénistes et se consacre désormais à l’étude de l’astronomie.
Nommé professeur d’astronomie à l’Académie de Rouen en 1749, il devient célèbre pour avoir décelé une erreur de quatre minutes dans le calcul de l’éclipse... (lire la suite...)
Sources biographiques
- Notice Pingré (Alexandre, Guy), dans Daniel Ligou éd., Dictionnaire de la Franc-Maçonnerie,, 1991
- James Guillaume, Procès-verbaux du Comité d'instruction publique de la Convention nationale, t. I, p. 227-228 et t. II, pp. 440-448 ; Michel Froechlé, « Le calendrier républicain correspondait-il à une nécessité scientifique ? », Congrès national des sociétés savantes : scientifiques et sociétés, Paris, 1989.
- L.-F.- Alfred Maury, Les académies d'autrefois. L'ancienne académie des sciences, Paris, Didier, 1864, p. 198, 199, 208, 209, 213.
- Taillemite (Étienne), Dictionnaire des marins français, Paris, Tallandier, 2002.
- Charles de Franqueville, Le premier siècle de l'Institut de France, t. I, Paris, Rothschild, 1895, n°53.

Une notice sur sa vie a été lue par Prony, dans la séance de l'Institut du 3 juillet 1796.
Bibliographie
Projet d'une histoire d'astronomie du dix-septième siècle, , 1758.
État du ciel pour l’an de grace MDCCLII. Calculé sur les principes de M. Newton, rapporté à l’usage de la Marine, Paris, Durand et Pissot, 1757.
Mémoire sur la colonne de la halle aux bleds et sur le cadran cylindrique que l’on construit au haut de cette colonne, Paris, Barrois, 1764.
Journal du voyage de M. le Marquis de Coutanvaux, sur la frégate l’Aurore, pour... (lire la suite...)
Rédacteur(s) de la notice : Martine François, Marjorie Jung, Bruno Delmas, Philippe Henrat
Fiche créée le 08/12/2010 - Dernière mise à jour le 11/11/2017
© copyright CTHS-La France savante.