Accueil       Sociétés savantes    Annuaire prosopographique : recherche    MÉRAT de VAUMARTOISE François-Victor, , Docteur

MÉRAT de VAUMARTOISE François-Victor, , Docteur

Naissance: 15 juillet 1780 à Paris - Décès: 13 mars 1851 à Paris

Société(s)
Académie d'agriculture de France : Membre de la Société royale et centrale d'agriculture en 1839, 1839
Académie d'Auxerre : Membre correspondant 1849., 1849
Académie d'Orléans : Membre correspondnant 1822., 1822
Académie du Var : Membre correspondant 1812.
, 1812
Académie nationale de médecine : Membre 1823, Trésorier 1846-1851., 1823
Société linnéenne de Lyon : Correspondant 1824-1851, 1824-1851
Société linnéenne de Paris : Membre résidant 1821, démission 1823, 1821
Biographie
François-VictorMérat de Vaumartoise est un médecin et botaniste français.

Fils de Mérat de Vaumartoise, négociant et magistrat consulaire à Auxerre.
Petit-fils de Laurent-Germain Mérat (1712-1790), pharmacien à Auxerre et botaniste
1796-1799, apprenti chez Nachet, pharmacien parisien.
Etudes de chimie et de botanique puis suit les cours de l’école de médecine de Paris, sous la direction d'Antoine-Laurent de Jussieu et de Corvisart.lire la suite...)
Sources biographiques
Bouchardat Apollinaire 1852. Notice nécrologique sur F.-V. Mérat, Société nationale et centrale d'agriculture. Paris, Vve Bouchard-Huzard, 19 p.
Dayrat Benoît 2003. Les botanistes et le flore de France Trois siècles de découvertes. Paris, Muséum national d'histoire naturelle.
Académie d'agriculture de France, Liste chronologique des travaux sur l'anatomie pathologique, la médecine, la thérapeutique, la matière médicale, la botanique, l'agriculture, l'horticulture et la littérature, imprimés ou manuscrits (de 1803 à 1850), de M. le Dr Mérat (F.-V.).. : Paris : impr. de L. Martinet, (1849)
In-8° , 16 p.
Bibliographie
1803. Traité de la colique métallique, vulgairement appelée colique des peintres, des plombiers, de Poitou, etc. ; avec une description de la colique végétale, et un mémoire sur le tremblement des doreurs sur métaux. Paris, Méquignon-Marvis. Thèse Médicale Paris, tome 33, N ° 312 Paris, An XI-1803.
1812. Traité de la colique métallique, vulgairement appelée colique des peintres, des plombiers, de Poitou, etc. ; avec une description de la colique végétale, et un... (lire la suite...)
Collections
A légué son herbier au Muséum Nationale d'histoire naturelle.
Ressources
Rédacteur(s) de la notice : Raymond Ramousse
Fiche créée le 22/08/2011 - Dernière mise à jour le 25/03/2018
© copyright CTHS-La France savante.