Accueil       Sociétés savantes    Annuaire prosopographique : recherche    LAGRÈZE-FOSSAT Arnaud Rose Adrien

LAGRÈZE-FOSSAT Arnaud Rose Adrien

Naissance: 2 août 1814 à Moissac (Tarn-et-Garonne) - Décès: 6 août 1874 à Moissac (Tarn-et-Garonne)

Société(s)
Biographie

Association mémoire et patrimoine moissagais
Adrien Lagrèze-Fossat est avocat, Conseiller municipal de Moissac, Tarn-et-Garonne (1846-1873), botaniste


Dès son plus jeune âge il se consacra à l’étude de la géologie, de la paléontologie, de l’agronomie et plus particulièrement à l’étude de la botanique
Après de brillantes études au collège et à Toulouse il obtint son diplôme d’avocat. Mais, comme il était bien fortuné (il était fils unique) il put se consacrer à plein temps à ses occupations favorites sans avoir besoin d’exercer son métier de magistrat.

Il est membre de la Société nationale des antiquaires de France
Sources biographiques
Société nationale des antiquaires de France, Archives nationales, 36AS/52 Les amis du vieux Moissac Association mémoire et patrimoine moissagais Pautal René, 2001, Adrien Lagrèze-Fossat. Un bourgeois érudit, éditions Les Monédières
Bibliographie
De l'Origine du gypse dans les terrains supercrétacés du bassin du sud-ouest de la France, 1843
Deux observations de botanique cynégétique, 1869
Études historiques sur Moissac, 1861-63
Flore de Tarn-et-Garonne, ou Description des plantes vasculaires qui croissent spontanément dans ce département., 1847
Note sur deux fruits exotiques trouvés dans le tube digestif d'une chèvre, 1858
Note sur une tortue fossile trouvée à Moissac et sur la constitution et l'âge des terrains tertiaires des environs de cette ville, 1858
Société impériale et centrale d'agriculture. Rapport sur un mémoire de M. Lagrèze-Fossat, ayant pour objet le parasitisme des Rhinanthacées sur les racines du froment, par C. Montagne. - Note sur une plante parasite du blé, 1859
La ville, les vicomtes et la coutumes d'Auvillar, 1862
Collections
Le testament olographe d'Adrien Lagrèze-Fossat, découvert le 26 juillet 1995 dans le fonds ancien de l'étude de MM. Jean et Pierre Guillamat à Moissac, dit exactement ceci : « Prévoyant la dispersion de mes objets d'histoire naturelle après mon décès, je donne à la ville de Toulouse pour le Musée d'Histoire Naturelle, Science et Médecine :1) mon herbier de France avec tous les doubles ;2) ma collection de graines mûres de Tarn-et-Garonne. »
Ressources
Rédacteur(s) de la notice : Martine François
Fiche créée le 11/12/2011 - Dernière mise à jour le 23/09/2021
© copyright CTHS-La France savante.