MORIZET André

Naissance: 23 janvier 1876 à Reims (Marne) - Décès: 30 mars 1942 à Paris

Société(s)
Commission du Vieux Paris : membre (1925-1942), 1925-1942
Biographie
Journaliste, homme politique.
Militant socialiste dès 1895, André Morizet entre à la préfecture de la Seine en 1900 comme rédacteur. Il y reste jusqu’en 1904, date à laquelle il est reçu docteur en droit.
Nommé bibliothécaire adjoint du ministère de la justice, il est révoqué en 1907 pour ses opinions socialistes et sa collaboration au journal L’Humanité.
En 1919, il est élu conseiller municipal et devient maire de Bologne. Révoqué par Millerand, il est réélu maire en 1925 et devient conseiller général de Boulogne (1925-1927) puis sénateur de la Seine (1927-1942).
Il quitte le parti socialiste en 1920 après le congrès de Tours et adhère au parti communiste qu’il quittera par la suite.
Sources biographiques
Nath Imbert (dir.), Dictionnaire national des contemporains, Paris, Lajeunesse, 1936
Henry Coston (dir.), Dictionnaire de la politique française, Paris, Coston, 1967-1982
Marcel Thomas, Christiane Choiselle, Roland Choiselle, La Grande Champagne. Dictionnaire de ses femmes et hommes célèbres depuis le début du XIXe siècle, Reims, Matot-Braine, 1980
Michel Gaudart de Soulages, Hubert Lamant, Dictionnaire des Francs-maçons français, Paris, Lattès, 1995
Bibliographie
Les Secrétariats ouvriers en Allemagne, thèse pour le doctorat de droit, Paris, Éditions du Mouvement socialiste, 1903
De l'Incohérence à l'assassinat ! 30 mois de ministère radical, Paris, L’Humanité, 1909
Le Plan 17, étude sur l'incapacité de l'État-major avant et pendant la guerre, Paris, Éditions de L'Humanité, 1919
Chez Lénine et Trotski, Moscou 1921, Paris, La Renaissance du livre, 1922
Du vieux Paris au Paris moderne. Haussmann et ses prédécesseurs, Paris, Hachette, 1932
Rédacteur(s) de la notice : Laurence Bassières, Ruth Fiori
Fiche créée le 13/03/2012 - Dernière mise à jour le 13/03/2012
© copyright CTHS-La France savante.