Accueil       Sociétés savantes    Annuaire prosopographique : recherche    GARCIN de TASSY Joseph Héliodore Sagesse Vertu

GARCIN de TASSY Joseph Héliodore Sagesse Vertu

Naissance: 20 janvier 1794 à Marseille (Bouches-du-Rhône) - Décès: 2 septembre 1878 à Marseille (Bouches-du-Rhône)

Société(s)
Société asiatique : membre fondateur et premier secrétaire, président en 1867, 1867
Biographie
Professeur à l'École des Langues orientales.

Orientaliste et indianiste, il étudie les langues orientales auprès de Silvestre de Sacy et il est avec lui l'un des fondateurs de la Société asiatique en 1822. Il devient titulaire de la chaire d'indologie à l'École spéciale des langues orientales en 1828. Il est élu membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1838.

Connu tout d'abord pour ses études sur l'islam et ses traductions de l'arabe, du turc et du persan, Garcin de Tassy est le premier spécialiste en France de l'hindoustani.On lui doit d’élégantes traductions françaises de classiques hindoustani, des grammaires de divers dialectes et surtout une remarquable Histoire de la littérature hindoui et hindoustani (2 vol., 1839-1847).

Élu, le 3 août 1838, membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.
Sources biographiques
- Sayida Surriya Hussain, Garcin de Tassy. Biographie et étude critique de ses œuvres, Publications de l'Institut français d'Indologie, no 22, Pondichéry, 1962.
- Marc Gaborieau, "Muslims Saints, Faquirs and Pilgrims in 1831 according to Garcin de Tassy", in Jamal Malik, Perspectives in Mutual Encounters in South Asian history (1760-1860), Leiden, Brill, 2000, p. 128-156.
- Charles de Franqueville, Le Premier Siècle de l'Institut de France, t. I, Paris, Rothschild, 1895, n°499.
Bibliographie
Les Oiseaux et les fleurs, allégories morales d'Azz-eddin Elmocaddessi, publiées en arabe avec une traduction et des notes (1821) Texte en ligne 1 2
Exposition de la foi musulmane, traduite du turc de Mohammed ben Pir-Ali Elberkevi, avec des notes<:I<, par M. Garcin de Tassy, suivie du Pend-Nameh, poème de Saadi, traduit du persan par le même, et du Borda, poème à la louange de Mahomet, traduit de l'arabe (1822 ; 1828).
Doctrine et devoirs de la... (lire la suite...)
Papiers du savant
Société asiatique
Ressources
Rédacteur(s) de la notice : Danielle Elisseeff
Fiche créée le 03/07/2013 - Dernière mise à jour le 02/12/2017
© copyright CTHS-La France savante.