Accueil       Sociétés savantes    Annuaire prosopographique : recherche    VAIDY Jean Vincent François

VAIDY Jean Vincent François

Naissance: 23 juillet 1776 à La Flèche (Maine) (Sarthe) - Décès: 7 décembre 1830 à Lille (Nord)

Société(s)
Académie nationale de médecine : associé non résidant , 1824-1830
Société nationale des antiquaires de France : Membre résidant , 1807-1830
Biographie
Jean Vincent François Vaidy est un médecin de la Grande Armée puis des Aliénés à Paris.

L'un des pionniers de la psychiatrie.
Entré dans l'armée comme officier de santé de troisième classe, il a beaucoup observé en suivant les armées et appris les langues, se spécialisant dans l'hygiène militaire.
A partir de 1815 il est professeur à l'hôpital militaire d'instruction de Lille.
En 1818, il dirigea le journal de la Société de médecine de Paris.

Ses livres ont été vendus à Lille le 26 janvier 1831.(BnF:DELTA-35265 )

- Société de médecine de Paris
- Société nationale des antiquaires de France, Membre résidant en 1807.
- À l'Académie nationale de médecine, élu associé non résidant le 23 octobre 1824

Officier de la Légion d'honneur le 29 octobre 1826.
Sources biographiques
- La France médicale, 1913. p. 5-8 / M. Derriey (cote : 90194). - Journal complémentaire des Sciences médicales (Panckouke), t. 38, 1830, p. 335-336. - Delaunay, Paul (1878-1958)Médecine militaire d'autrefois. Les papiers d'un officier de santé aux armées de la Révolution. L'école militaire de chirurgie renoueuse et la dynastie médicale des Valdajou. Un chirurgien herniaire de la marine : P.-L. Verdier. - Feuilles de route. Un médecin de la grande armée : J.-V.-F. Vaidy. - L'hôpital du Mans et les gens de guerre au XVIIIe siècle, 1913. Mémoires de l'Académie celtique, I, 1807. Base Leonore, dos. LH/2793/138.
Bibliographie
- Traduction de Observations sur les fièvres nerveuses par CW Hufeland, traduit de l’allemand par JVF Vaidy médecin de la Grande Armee, Berlin, 1807.
- Sa thèse: De usu et abusu venae sectionis, Paris, 26 vendemiaire an XII
- Plan d'études médicales, à l'usage des aspirans aux grades de docteur en médecine, de docteur en chirurgie, et d'officier de santé... précédé d'une indication des qualités intellectuelles et morales nécessaires à l'homme qui veut exercer dignement l'art de guérir, 1816.

Ressources
Rédacteur(s) de la notice : Nicole Lemaitre
Fiche créée le 18/10/2016 - Dernière mise à jour le 11/12/2020
© copyright CTHS-La France savante.