Accueil       Sociétés savantes    Annuaire prosopographique : recherche    BARRY Alfred Étienne Edward

BARRY Alfred Étienne Edward

Naissance: 21 ou 27 mai 1809 à Avesnes-sur-Helpe (Nord) - Décès: 17 mars 1879 à Toulouse (Haute-Garonne)

Société(s)
Biographie

Société archéologique du Midi de la France
Edward Barry est archéologue, historien et épigraphiste.
- Professeur d'histoire à la Faculté des lettres de Toulouse (à partir de 1833).
- Agrégé de lettres et docteur ès lettres (1832)

il est le fils d'Étienne Barry et de Mlle Prisse. Il fait ses études à l'École préparatoire avant de publier une thèse sur les transformations du cycle de Robin des Bois. Il occupe un an la chaire d'histoire-géographie au collège de Lyon avant d'être nommé en 1833 à la faculté des lettres de Toulouse où il reste jusqu'en 1874. Il étudie surtout l'Antiquité du sud-est de la France et publie de nombreux ouvrages et articles insérés dans des revues comme la Revue de Toulouse, la Revue archéologique… Il contribue aussi à l'Histoire générale de Languedoc.

Membre de la Société nationale des antiquaires de France
Membre de la Société archéologique du Midi de la France
Académie des sciences, inscriptions et belles-lettres de Toulouse, 1840-1879
Sources biographiques
- Société nationale des antiquaires de France, Archives nationales, 36AS/51 - Société archéologique du Midi de la France - Académie des sciences, inscriptions et belles-lettres de Toulouse, Évelyne Ugaglia
Bibliographie
Les cultes augustaux de la province Narbonnaise (2010)
Les "Tolosani" et les "Labitolosani", par M. E. Barry (1879)
Note sur le culte des génies dans la Narbonnaise, à propos d'un autel votif récemment découvert à Narbonne, par M. Ed. Barry (1879)
Études sur le culte provincial de Rome et des Augustes dans la Gaule chevelue et dans la Province Narbonnaise, par M. Edw. Barry (1874)
Nemausus Arecomicorum (1872)
"Nemausus Arecomicorum", notes de M. Edw.... (lire la suite...)
Collections
Il collectionne de nombreuses antiquités (bronzes, terres cuites…) dont une partie, essentiellement des vases étrusques, fut acquise par la ville de Toulouse en 1874 et en 1871. Après sa mort, survenue le 17 mars 1879, la ville acquiert un ensemble de poids antiques qu'il a collectionnés à partir de 1848. L'ensemble de la collection toulousaine est désormais conservée au musée Saint-Raymond. Une autre partie dont entre autres des figurines étrusques font aujourd’hui, avec d’autres pièces de sa collection, partie du musée du Louvre.
Ressources
Rédacteur(s) de la notice : Francine Fourmaux
Fiche créée le 18/08/2021 - Dernière mise à jour le 19/08/2021
© copyright CTHS-La France savante.